Archives mensuelles : septembre 2012

Séminaire Bac3: « Inquisitio »

Le sujet du séminaire sera l’inquisition à la fin du XIIIe et au début du XIVe s.  Il s’agira d’étudier les pratiques et procédures réelles de l’inquisition à cette époque, au travers d’un livre répertoriant les sentences prononcées par le célèbre inquisiteur Bernard Gui, dans une série de procès d’inquisition, dans le Sud de la France, dirigés contre les « hérétiques ». La base du séminaire sera donc ce recueil de sentences, rédigées en latin mais éditées récemment de manière critique et traduites en français intégralement.

De nombreuses thématiques seront abordées : le statut de l’inquisiteur, sa formation et sa culture, son lien avec le monde religieux, les documents qu’il rédige, les pratiques et procédures inquisitoriales, la violence morale ou physique faite aux condamnés, les méthodes de surveillance et d’accusation, mais aussi le monde de l’hérésie vu dans le regard de l’inquisiteur ou dans d’autres sources : qu’est-ce qu’un hérétique, quel est son statut social, économique, politique, qu’est-ce que l’hérésie…

Le séminaire se déroulera en plusieurs étapes:

1. Exposé du contexte historique, recherches bibliographiques et fiches de lecture

2. Présentation de la source, recherches bibliographiques et heuristiques, lecture de passages importants et commentaires et, dans le même temps, établissement d’un questionnaire et répartition de dossiers à étudier par chaque étudiant séparément, autour d’un thème retenu.

3. Travail présenté et commenté par chaque étudiant, puis remis à la fin du séminaire.

La connaissance du latin est bienvenue, mais n’est pas une obligation, puisque les sources principales sont en ancien français ou traduites du latin.

NEO

Ce carnet a pour objectif scientifique de donner un ancrage plus fort dans la communauté scientifique et universitaire aux jeunes historiens en devenir de l’Université de Louvain (UCL) à Louvain-la-Neuve.
Il est clairement orienté vers les étudiants médiévistes -mais rien n’interdit, si des professeurs spécialistes d’autres périodes le désirent, de l’ouvrir plus largement.
Modéré par un professeur en histoire médiévale, il accueillera les étudiants et leurs travaux au fil des années universitaires.
Mieux qu’un espace virtuel universitaire qui n’est bien souvent qu’une simple drop-box ou un espace fermé, ce carnet ouvrira les travaux des étudiants et les diffusera, au moins en version abrégée. Il fera connaître les projets de recherche et permettra donc de lancer des dialogues entre les étudiants et d’autres étudiants et chercheurs qui pourraient éventuellement travailler sur des sujets similaires dans d’autres universités.Il permettra de faire évoluer les recherches en cours au niveau de Licence 3 (en Belgique, appelée Bac3) et de Master 1 et 2: travaux de « séminaires » comme mémoires de Master.
Ce carnet est censé devenir un outil pédagogique et un espace de travail, de discussion et de communication scientifique.

NB: Ce n’est pas un espace de communication pour afficher horaires et salles de cours. Un autre espace prévu à cet effet existe bien à l’UCL.